Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Sur cette page, je publie régulièrement les remarques, commentaires et critiques reçues des lectrices et lecteurs, sans la moindre censure (sauf éventuellement quelques #!%?#/ à la place des insultes...). N'hésitez donc pas à me laisser un petit (ou éventuellement un long) message ici-même ou sur Facebook.

Lundi 10 juillet 2017

L'avis de mon Porte-bonheur officiel sur Travelling 357.

Vous en parlez.

Jeudi 7 juillet 2017

Une lectrice s'étant laisser "piquer"...

Vous en parlez.

Vendredi 09/06/2017

Christine a été encouragé par son libraire (Aranaud, le Kiosque à Villeneuve d'Ascq) a tenter l'aventure Blacklight. Elle n'en est pas sortie indemne...

Bonsoir ! Je viens de terminer Blacklight... J'ai adoré et dévoré sur la journée ! Je l'ai acheté par curiosité en discutant avec Arnaud Lemaire (librairie Le Kiosque) je viendrai me le faire dédicacer le 24 juin mais je pense aller me chercher les deux premiers Je dois vous dire que j'ai du faire une pause car j'ai pleuré pendant tout un chapitre et ça je ne m'y attendais pas, il est vrai que la première partie est bien voir même trop bien et c'est après que tout explose, je ne m'y attendais pas ! Bravo - Christine "

Lundi 26/02/2017

Marie est une fidèle parmi les fidèles. Merci encore.

" Il y a des livres dans lesquels on plonge et qu'il nous est impossible de lâcher. Ce matin, j'ai commencé la lecture de Blacklight. Je ne suis plus sortie du canapé jusqu'au point final. Et là, je me dis que l'auteur aurait dû le faire durer un peu plus longtemps. De l'action, des personnages attachants comme Denis sait les décrire. Des sentiments aussi. Bref, un vrai régal. Bravo Denis pour cet ouvrage très réussi." - Marie

 

Lundi 20/02/2017

Martine avait acheté Blacklight le 12 février. Une semaine plus tard, elle faisait son compte-rendu.

" Une enquête menée avec justesse et des personnages attachants. Une belle réussite une fois de plus ;-) " - Martine

 

Vendredi 17/02/2017

Sandrine revient cette fois sur Du 357 dans le shaker.

"Je peux avouer clairement que j'aime la façon dont la plume de Denis s'exprime. Humour, légèreté et moments plus sombres sont parfaitement mélangés. On y retrouve des lapins et des carottes, documentaire animalier en fin de livre (private joke). J'ai adoré, souvent souri, ri un peu et les personnages sont très attachants. À consommer sans modération !" - Sandrine.

 

Lundi 13/02/2017

Premier retour sur Blacklight ! Encourageant pour la suite. Merci Pascal.

" J'ai fini black light !!! 
Ce n'est pas spolier que dire: un polar écrit par Denis, c'est aussi percutant q'un round de boxe avec Tyson. Ça finit par un KO ( des méchants ou des lecteurs, allez savoir!! )- " Pascal

 

Mercredi 04/01/2017

Jill est l'épouse de Bruno Vanlan (Prix VSD du polar 2016 pour son roman La trahison du miroir. Elle fait également partie de plusieurs comités de lecture de polars... Autant dire que son avis enthousiaste fait chaud au coeur. 

Après quelques minutes déstabilisantes (je n'avais pas lu " DU 357 DANS LE SHAKER" et l'auteur y faisait référence!), je me suis plongée avec délice dans la lecture de " TRAVELLING 357". Voilà un polar comme je les aime: des personnages atypiques et très attachants, du suspense, des rebondissements, pas d'hémoglobine. Un régal. Si les fêtes de fin d'année ont engendré trop de dépenses pour vous, je suis prête à vous prêter mon livre pour que vous le dégustiez mais n'abusez pas car j'imagine que l'auteur a lui aussi le porte-monnaie affamé en ce début d'année... Alors, de préférence, achetez-le; - Jill "

 

Lundi 28/11/2016

Sandrine avait déjà aimé la voiture de Marie, dans l'épisode "spécial" de Travelling 357, la Aston Martin Carbon ! Mais elle a aussi apprécié le reste :

Ca y est, j'ai terminé Travelling 357 de Denis Albot. Hé bien j'ai été surprise par le "format" de ce livre. Je m'attendais au classique : un livre/une histoire. Que nenni. Ce livre contient en fait plusieurs affaires... Cela rend l'ensemble très rythmé, on va à l'essentiel et j'ai beaucoup aimé. J'ai également apprécié trouver des flics équilibrés, bien dans leur vie, qui ne sont pas torturés et ça c'est du bonheur. Pas de "démons", ou presque, ce sont des flics bien de chez nous ! Petit bonus, la Vanquish colle très bien au personnage de Marie, mieux que la 607 lol. Ce fût une lecture rafraîchissante (ce qui est quand même rare pour un polar), notamment grâce aux petites touches d'humour déposées avec parcimonie. Maintenant je vais devoir lire le précédent et le suivant ! (il y en a un ??). Merci Denis je ne regrette pas d'avoir accueilli ton bébé chez moi ;-) - Sandrine "

 

Mardi 22/11/2016

Marie, une passionnée que tout le monde connaît sous le nom de Nanou, m'a fait le plaisir de lire Travelling 357 et de m'en faire un retour.

" J'apprécie le style de Denis Albot. On est emporté par la vitesse... Oui, il écrit comme un scenar de film à l'américaine. Pas de temps de pause donc, pas d'ennui ! Ça me plaît ! - Nanou "

Mardi 08/11/2016

Annie n'est autre que la maman d'Alexandra, co-auteur de La voie du talion. Et c'est à l'invitation de sa fille qu'elle a plongé dans le Shaker. Merci à toutes les deux.

Je viens de terminer 357 dans le shaker de denis Albot. Un roman plein d'humour et de rebondissements. Bonne intrigue policière .Personnages attachants. Belle réussite Denis ! Merci encore d'avoir fait un détour lors de vos vacances dans le sud pour me le remettre en main propre ...Je conseille a tous la lecture de 357 dans le shaker ..

Dimanche 6 novembre 2016

Nelly Chadanel a eu la gentillesse de mettre un "Travelling 357" dans un de ses sacs à cadeaux voyageurs. Sophie a découvert le livre par ce biais. 

Bonjour Denis, je viens de finir votre livre Travelling 357, le script était presque parfait. Merci beaucoup, j'ai beaucoup aimé. Et pourtant, je n'aime pas spécialement les policiers, mais celui ci est bien rédigé, les personnages sont attachants et on est vraiment à leur coté dans leur enquête. J'aime aussi le fait de parler de personne gay, c'est bien fait. Marie est attachante et très dynamique, elle a beaucoup de ressource et on aime voir les difficultés qu'elle peut rencontrer et comment elle résout ses soucis. Seul bémol dans ce livre, si j'ai bien compris, c'est une suite, j'ai eu beaucoup de mal à repérer les personnages qui sont plaqués comme cela, j'ai mis du temps à trouver la place de tout le monde. Cela fait un peu comme si nous rencontrons des nouvelles personnes sans être présentés. Je me suis adaptée et essayé de comprendre les liens entre tous. Mise à part cela, j'ai beaucoup aimé ce livre et la manière dont il a été écrit. Merci beaucoup à vous. - Sophie

Jeudi 25/08/2016

Un commentaire qui date un peu, mais trouvé par hasard sur LivrAddict.

Vous en parlez.

Lundi 13/06/2016

Avec son mari Erik, Alexandra a écrit La voie du talion, qui inaugurait les éditions Aconitum et que j'avais chroniquée ici même. À son tour, elle a voulu découvrir mon univers et s'est plongée dans les aventures de Marie et Simon. Je crois qu'elle a aimé ;-)

Dimanche 12/06/2016

Alain Fabre, également auteur pour la collection Polars en Nord, et animateur littéraire a lu et, visiblement, aimé Travelling 357. Voici sa fiche de lecture

Vous en parlez.

Vendredi 10/06/2016

un ancien message qui m'avait échappé. Sans doute le plus beau compliment ! Merci Olivia.

" Bonjour. Après avoir lu 3 à 4 livres par mois pendant plus de 20 ans, voilà 2 ans que je n'arrivais plus à lire, et ce n'est pas faute d'avoir essayer ! Aucun livre terminé (même dédicacé).... jusqu'à aujourd'hui grâce à une rencontre et une dédicace au furet de Lille. J'ai bu goulûment vos cocktails et ai passé de bons moments avec Marie et Simon. Bravo et merci. Je guette déjà votre prochain livre et suis impatiente de savoir ce qui va advenir de John Smith ! - Olivia"

Vendredi 10/06/2016

Dans la série des vieux commentaires passés à la trappe de Facebook...

" Bonsoir Monsieur ALBOT j'ai hâte de lire la suite des enquêtes de Marie et de Simon livre passionnant on si accroche. Je voudrais savoir si Marie va acceptée cette mission ?En attendant de lire la suite. Cordialement. Philippe "

Samedi 04/06/2016

Thomas, gendarme de son état, nous livre son ressenti sur Travelling 357. Un nouveau conseiller technique à l’œil aiguisé. Merci à lui.

" Bonjour Denis,

La semaine étant passée et les 250 pages de 357 travelling terminées, voici mon avis sur votre dernier polar. Malgré la page 97 qui fait honneur aux qualités des gendarmes, mon avis sera totalement objectif et personnel. Dès les premières pages , on ressent effectivement que le personnage de Marie sera le fil conducteur de ces 6 épisodes fort en rebondissements et qui en arrière plan nous interpelle sur certains sujets de société. Les intrigues sont démêlées de belle manière et les épisodes s'enchaînent à merveille. J'ai une petite préférence pour l'épisode numéro 5 qui fait participer le lecteur sur le déchiffrage de ces énigmes. Hormis un petit détail technique sur le sig sauer inexacte, j'attends avec impatience le dernier opus des aventures de Marie et Simon! A bientôt à Esquelbecq - Thomas "

Jeudi 26/05/2016

En marge de ses sacs à cadeaux voyageurs, Nelly, rencontrée au salon de Noeux a eu la gentillesse de laisser un commentaire très agréable sur Travelling 357.

" Si vous aimez à la fois la lecture et les séries américaines, alors vous apprécierez ce roman de Denis Albot. personnellement, je ne suis pas particulièrement fan de séries américaines et pour tout dire, cela fait bien longtemps que je n'en ai pas vues. Mais j'ai beaucoup aimé ce roman et, pour faire appel à une référence que je connais dans les feuilletons que j'aimais jadis, je dirais que c'est peut-être une version moderne de Rick Hunter. Un duo de flics détonant et attachant (Marie & Simon), menant ses enquêtes avec humour, dynamisme et efficacité avec, en plus, l'aide des moyens modernes pour résoudre codes secrets et énigmes et les dernières technologies.Cette lecture n'est pas destinée aux enfants, bien-sûr, mais je dirais, aux adultes tout public. - Nelly "

Jeudi 26/05/2016

Isabelle avait aimé le Shaker. Elle a adoré le Travelling... Touché.

" Bonjour J ai fini votre livre travelling 357 et j ai adoré.je l aime plus que le premier. J adore l évolution des personnages et le fait que ce livre soit plus axé sur Marie. J ai apprécié le passage sur les lettres de Musset et gorge Sand.je ne me souvenais pas de cette correspondance. mdr Votre livre est très bien écrit,j arrive facilement à me représenter les scènes. Bref encore une fois ,beau boulot. A bientôt - Isabelle "

Lundi 09/05/2016

Le genre de messages qui fait chaud au coeur et donne envie de continuer.

" Bonsoir Mr Albot!

Venant de terminer "du 357 dans le shaker" j'attend impatiemment votre séance de dédicace prévue le 28 à Marcq pour me procurer votre second roman 😊 Ce premier roman pleins de rebondissements est particulièrement addictif ! Étant moi même gendarme, j'ai accroché immédiatement mal grès quelques détails ne collant pas parfaitement à la réalité, sûrement dans un soucis de fiction. Merci à vous pour ce voyage policier en terre Lilloise ! - Thomas "

Vendredi 22/04/2016

Un commentaire laconique mais d'autant plus agréable qu'il m'a été envoyé par Luc Watteau, ancien flic, auteur lui aussi pour Polars en Nord et lauréat du concours pour organisé pour le n° 100 de la collection.

" Je viens de finir ton "357". c'est du grand art. Bravo."

Mercredi 20/04/2016

Cette fois, c'est Gilles Debouverie, partenaire et ami, qui livre son ressenti sur Travelling 357.

" Évidemment, lire le deuxième roman de mon ami et voisin Denis Albot était presque une obligation. Si vous saviez comme les obligations m’ennuient. Alors, il fallait espérer que ce deuxième opus des enquêtes de Simon et Marie soit à la hauteur du premier.

Dès les premières pages, Denis nous gratifie de ses recettes qui font mouche. Des histoires courtes comme des séries télé, des caricatures de personnages croustillants et complètement barrés, des dialogues incisifs, un savant mélange entre intrigues et vie privée. Denis affine son équipe d’enquêteurs. Si son premier roman était plutôt centré sur le commandant Simon Delien, cette fois-ci, l’accent est mis sur Marie Walcovitch, devenue entre-temps commissaire et sur ses personnages secondaires beaucoup plus approfondis. Les histoires nous emmènent à Chicago, en pleine braderie de Lille, autour de l’écluse de Don, dans une salle de fitness réservée aux femmes, le tout dans un rythme effréné. La lecture est toujours aussi fluide et facile, les pages se tournent sans heurt, nous sommes bien dans la continuité du premier volet. Mon ressenti à la fermeture du livre était que la part de la vie privée des personnages était plus importante encore que dans le premier opus. Ce qui devrait plaire aux amateurs du genre et peut-être gêner ceux qui s’attendent à du polar plus classique, avec des intrigues plus longues, plus étoffées, et la présence d’un fil rouge entre les différents épisodes. J’en reviens à ce que je pensais dès la lecture de son premier roman : il faut lire Denis Albot en laissant au vestiaire tous ses préjugés et en s’attendant à tout sauf au prévisible. Je sais de sources sûres que notre duo de choc refera parler de lui. Nous attendrons ça avec impatience et curiosité. "

Et je me rends compte que je n'avais pas relayé à l'époque, son commentaire sur Du 357 dans le shaker. Voici qui va réparer cet oubli.

"

C’est autour d’un Mojito dont il a le secret que Denis (ami et voisin de village) m’a appris qu’il possédait dans ses tiroirs quelques manuscrits plus ou moins aboutis. Et après le 3ème verre, j’ai réussi à lui en extorquer un et à le ramener chez moi. Et c’est quelques semaines plus tard, au bord d’une piscine de Bretagne que j’ai dévoré les feuillets A4 en avant-première. « Du 357 dans le shaker » (qui ne portait pas ce nom à l’époque) est conçu telle une série américaine, punchy, plein d’humour et assez décalé. J’ai découvert l’écriture de Denis de qualité, efficace et percutante. Un style qui va à l’essentiel tout en restant soigné, tout ce que j’apprécie. Je dois avouer avoir été troublé au départ par le côté un peu décalé de cette histoire, n’ayant pas été prévenu. Je m’attendais à du polar classique et je suis tombé sur des personnages très atypiques, pimentés et un poil exubérants. Mais une fois dans le bon trip, je me suis laissé emporter par les détonations de magnum et par les frasques sentimentales et sulfureuses des personnages principaux. Le tout faisant un excellent cocktail. Bref, à mon retour de Bretagne, j’ai convaincu Denis de finaliser son travail et de rendre sa copie à Ravet Anceau. Et je ne me suis pas trompé, car « Du 357 dans le shaker » est sorti en mai 2015. Alors, il était temps pour moi de combler l’absence de fiche de lecture sur mon site, car la suite des aventures de Simon Delien et Marie Walcovitch paraîtra dans quelques semaines. Et celui-là, je n’en ai pas eu la primeur."

Dimanche 10/04/2016

Tony, un fidèle lecteur nous livre ses impressions après la lecture de Travelling 357.

" En ce beau dimanche ensoleille Ce matin j'ai savouré le nouvel album de renaud en respirant un grand bol d air frais. Et cet apres midi pour encore mieux profiter de la terrasse j'ai fini de devorer ce nouvel opus de mr Denis Albot , de nouveau je me suis laissé emporter par les enquetes et la vie trepidante de tous les heros qui peuplent cette saga qui je l'espère va se prolonger le plus longtemps possible. Merci - Tony "

Samedi 02/04/2016

Mon tout premier commentaire sur Amazon ! Y'a pas à dire, ça fait plaisir !

Vous en parlez.

Mercredi 23/03/2013

Lili l'a lu, le Travelling !

" Partez à la rencontre de Marie Walcovitch et Simon Delien, deux flics peu communs. Des " Histoires" découpées en épisodes qui nous donnent aucun mal à imaginer en scénario qui pourrait être adapté à la télé. Le commissaire Marie et son tempérament brut vous feront sourire pendant toute la lecture du livre. Un très bon moment de passé en compagnie de cette équipe attachante. Je vous le conseille vivement !!!! Lili "

Lundi 14/03/2016

Encore un message qui fait chaud au cœur : quelle plus grande satisfaction que d'avoir converti au polar une lectrice ?

" Bonjour M. Albot.

Nous nous sommes rencontrés lors d'une séances de dédicaces que vous avez faites dans le magasin Leclerc où je travaille. Je viens de finir votre livre qui est le premier polar que je lis et j'ai adoré le suspens, les rebondissements qui font tout pour mettre le lecteur en haleine et l'obliger à poursuivre sa lecture. J'ai hâte de pouvoir lire la suite. Je vous présente mes félicitations pour ce grand moment que vous m'avez procuré à travers ce livre. Merci encore - Lucie "

Mercredi 09/03/2016

Les premiers avis sur Travelling 357 commencent à arriver et ça fait plaisir !

"Bravo Denis Albot ! J'ai adoré le lire. Vivement le prochain ! Mes amis, courez l'acheter ! - Nadine"

"La classe ! Il ne me reste qu'un épisode à lire et je dois avouer que je kiffe toujours autant les aventures de Marie et Simon ! - Anne"

Vendredi 19/02/2016

Un très agréable commentaire, qu'il m'a fallu un peu amputer car il dévoilait beaucoup d'informations.

" Nous avons passé un fort bon moment à la lecture de ce polar Du 357 dans le shaker. Les personnages Simon et Marie ont de la consistance, de vrais caractères. Les rebondissements nombreux font prendre à l'histoire un tour souvent inattendu. N'est-ce pas là ce qui fait aussi la force d'un polar ? Le style est précis, tout à fait dans l'esprit d'un polar, direct, incisif, avec notamment les devises de Simon qui apportent la touche bienvenue d'humour. Bref, tous les codes habituels du polar sont présents. ( spoil ) L'ensemble des histoires est bien enlevé, le premier épisode fait plus que planter le décor, il emmène le lecteur dans un univers et le personnage de Natacha l'entraîne dans un dédale de faux-semblants, de rebondissements complexes. Alors, nous attendons avec impatience et délectation la suite et la manière dont Marie se sortira (ou pas ?) de la mission qui lui est confiée d'éliminer son vieil ami John Smith. Merci pour cet agréable moment. Ce roman fera le tour de la famille, c'est sûr ! Jean et Anne-Marie "

Lundi 08/02/2016

Quand un policier (belge) dit que certains passages lui ont rappelé des souvenirs...

" Les dialogues et quelques réflexions m'ont parfois fait sourire.... Le jargon policier utilisé me transposait à certaines personnes que je côtoie, comme quoi, tu étais proche de la réalité... Les termes employés lors de certaines constatations démontrent encore une véritable recherche.... Bravo, un bouquin agréable à lire qui m'a transporté au coeur d'une intrigue avec des personnes soigneusement choisis et attachant à la fois.... Encore bravo, on attend le second ouvrage.... - Fred "

Samedi 16/01/2016

Une comparaison très flatteuse dans le message de Franck.

" C'est une très bonne nouvelle (en parlant de la sortie prochaine du deuxième opus des aventures de Marie et Simon) tant je me suis régalé à la lecture de ce premier volume. Il y a, toute proportion gardée, du Tarantino là dedans ! Merci et à bientôt. - Franck "

Lundi 14/12/2015

Merci à Isabelle pour ce commentaire toujours très agréable.

" j'ai terminé ton livre hier soir ! Bien agréable à lire, original dans sa structure et les personnages attachants ! Bravo Denis ! On attend la suite ! - Isabelle "

Lundi 30/11/2015

Message d'un lecteur belge.

" Bonjour. Nous avons échangé quelques mots en hâte au salon de Mons. Je viens de terminer la première partie de ce roman et l'ai trouvé vraiment bien. Enlevé, suspense total, retournement de situation, énergie et belles pages sur Lille. Sacrée Nathalie, sacrée Marie, des femmes de feu ! Superbe découverte. Merci encore. la suite me semble du même tonneau ! Amicalement - Guy "

Jeudi 15/10/2015

Comme le signale Lionel dans son commentaire, le Graal est en effet atteint, à chaque fois qu'un lecteur se laisse embarqué dans mon univers.

" merci pour votre cocktail dégusté depuis samedi dernier et votre présence à Inno. le 357 exhale des parfums d'amitié,d'honneur et de réalisme Colt au poing.bravo pour le rythme que vous donnez à vos nouvelles et votre science de la mise en scène. je vous souhaite d'être porté à l'écran bien que le Graal soit déjà atteint ,celui de recevoir les compliments d'un lecteur anonyme. merci encore ; nous attendons le suivant - Lionel "

Mardi 29/09/2015

Une comparaison ô combien flatteuse dans ce commentaire.

" Je suis en train de lire le livre de Denis Albot. "Du 357 dans le shaker" policier efficace et très bien écrit. Je le conseille à tous. Il se lit très bien, il y a de l'humour, et bien sûr une affaire policière. Il rappelle la série des San Antonio. Mais Bérurier est une femme (Marie) qui n'a rien à lui envier à part sa perspicacité. Vous pouvez le trouver en grande surface, mais aussi en commande dans les librairies. (Prix public : 12.00 €) Bonne lecture - Guy "

Vendredi 11/09/2015

Une nouvelle lectrice, brillamment conseillée à Flers, m'a adressé ce joli petit commentaire :

" super roman "du 357 dans le shaker", un livre inattendu, nous allons de surprise en surprise. Je voudrai pouvoir lire la suite. Car il doit absolument y avoir une suite, sans révéler l'intrigue, j'aimerai savoir le choix de Marie !! Merci Monsieur Albot pour ce roman - Corinne "

Jeudi 27/08/2015

Quelques petits mots sympas sur facebook, suite à l'annonce de la publication de la suite du Shaker :

"Super ! J'ai hâte de connaître la suite - Valérie"

"Super, la suite des aventures de Marie & Co ! Vivement. - Cyrielle"

" Denis, j'ai lu ton livre cet été! J'avoue avoir eu du mal à me détacher du texte car je te voyais derrière toutes les lignes!! Je me suis ensuite plongée dans l'histoire..... Bravo pour pour cette première écriture! Ça fait drôle de connaître l'auteur d'un livre qu'on lit!! J'attends la suite, bien sûr!!! Désolée de ne pas avoir été présente sur les différents salons, mais sache que nous sommes fiers de connaître un auteur de polar!!! Bonne continuation et à bientôt!!! - Sophie"

"Super! Ça fait encore un peu loin mai 2016, mais bon, il faut savoir être patient!! - Rachel"

"Ton livre m'a aussi accompagnée sur la plage cet été... Simon et Marie m'ont tenu en haleine jusqu'à la dernière page!! Il me tarde donc, de découvrir leur prochains cocktails de suspens... et de poisse!!! Un grand bravo Denis, pour ce premier polar... ne t'arrête pas surtout !! - Valérie"

"Bonjour Denis Content de voir que tu poursuivais cette aventure romanesque ... J'ai hâte de lire la suite ou de découvrir d'autres personnages Tenez moi au courant de la sortie et du salon où serez j'irais vous voir avec plaisir. Allez fini, la plage, les coktails, au boulot!!! Bonne reprise- Pascal"

"Je suis en plein dans la découverte du premier et la suite me fait deja envie! Bravo! - Cindy"

"Ça va être long... - Véronique"

"Genial je suis tres contente pour vous et j'ai hate de les lire !!!! - Nadine"

Jeudi 6 août 2015

Durant les vacances, j'ai eu le plaisir de recevoir ce commentaire d'Emmanuel Prost, auteur des romans "Les enfants de Gayant" et "La descente des anges". Comme le dit si bien Patrick Melun dans un autre commentaire : quelle plus belle reconnaissance que celle de ses pairs ? Un immense merci à mon camarade Emmanuel.

" Ne cherchez pas ! Si vous n'avez pas encore lu ce "Du 357 dans le shaker", vous ne pouvez pas connaître Denis Albot (sauf si vous êtes de sa famille, avez été à l'école ou avez fait du théâtre avec lui, of course) puisqu'il s'agit là de sa toute première publication. Il est donc l'opus N°187 de la belle collection Polars En Nord des Editions Ravet-Anceau. Ne cherchez plus ! Si vous avez besoin d'une lecture efficace et distrayante pour cet été (et même pour après, hein... ça marche tout au long de l'année), optez pour ce "Du 357 dans le shaker". C'est un polar complètement atypique (construit par épisodes, comme une série télé). Les intrigues policières sont bien ficelées, mais là où est la force de Denis Albot, c'est que ces intrigues nous importent finalement peu. Le vrai plaisir, on l'a en découvrant et en accompagnant ses personnages tout au long de notre lecture. Personnages qui nous deviennent très vite familiers (comme dans une série télé, j'vous dis) et qu'on ne veut plus lâcher. C'est bien fichu, savamment dosé et orchestré. C'est bien simple, savoir que ce roman n'est que le premier du sieur Albot me rend vert de jalousie tant il a déjà tout compris quant au rythme à donner à un écrit, au bon dosage (en même temps, quand on veut faire dans le cocktail) de ce qu'il faut dire et ne pas dire, à l'ambiance agréable dans laquelle il est indispensable d'installer le lecteur et à l'épaisseur qu'il faut donner à ses personnages. Le tout sur un rythme allègre, efficace et une sensibilité (que le côté macho de l'auteur refusera de reconnaître, j'en suis certain) bien présente. En bref, Denis, je te hais ! Et je ne peux que vous inviter à le lire. Vous verrez, vous aussi vous ne pourrez que le haïr, parce que Denis Albot est un auteur adorablement détestable qui promet beaucoup. Vivement la suite, tiens ! "

Vendredi 31 juillet 2015

Un retour que j'attendais, je dois bien l'admettre, avec impatience : celui de Marc. Le connaissant, je savais qu'il n'irait pas par quatre chemins pour me livrer ses critiques. Très heureux donc qu'il ait aimé.

" Cette première semaine de vacances m'a permis de terminer ton livre "Du 357 dans le shaker".

Une lecture bien agréable avec cette mini série dans laquelle on s'habitue vite aux personnages récurrents. Un zeste de "l'Arme Fatale" pour l'amitié qui lie les 2 principaux protagonistes et leur entourage proche, une louche de Melissa McCarthy des Flingueuses pour Marie (c'est comme ça que je l'ai vu en tout cas) et un soupçon des "Agents du Shield" (Léo Fitz et Jemma Simmons) pour le couple de geeks Virginie et Jonhatan ! En fait, une belle brochette de personnages attachants.

J'ai bien aimé le petit clin d'œil à la famille qui participe au roman par le prénom de la compagne de Marie.

Un petit bémol, s'il en faut, pour la fin un peu rapide de certains épisodes, mais j'ai trouvé ce découpage en mini-chapitres et épisodes original et adapté à ma lecture du soir qui ne me permet jamais d'avaler un chapitre de 30 pages d'affilée ! 😴

J'attends la suite des aventures de Simon et Marie, comme on attend la saison 2 d'une nouvelle série tout juste commencée.

Encore merci Denis pour ce beau premier essai ! Marc"

Lundi 27 juillet 2015

Un grand merci à Béatrice pour ce retour plein d'humour.

" La famille XXXXX a dévoré,chacun son tour, ton livre. Guillaume en 4 jours ( bon, lui, il bosse...). Moi en 6 ( faut que je gère la petite ... ). Loreley, et j'en suis navrée, a finalement préféré Noémie la Vache... Bref ! On a beaucoup apprécié de le lire, c'est prenant et on attend la suite ! Béatrice "

Dimanche 19 juillet 2015

De son côté, David anticipe un peu... Comme moi avec la 608 ;-)

" Deux jours seulement ! Autant dire que cela m'a vraiment plu ! Quel talent Denis Albot ! Une question : tu as aussi dessiné le profil de la 608 pg 135 ? 😉 C'est pour la transposition au cinéma ! David "

Dimanche 19 juillet 2015

Un témoignage très sympathique de Pascal, intéressant aussi car il s'agit d'un lecteur rencontré lors du salon "au Carrefour de la Culture".

" Bonjour Denis, Rencontrés le 6 juin , votre livre a fait la route jusqu'au Portugal; il n'a pas tenu la semaine!!! Bonne écriture pour un écrivain en devenir!!! J'ai vraiment aimé même si j'ai été surpris par le format d'histoires courtes.vous avez le talent pour écrire des romans à plusieurs centaines de pages ;il y avait différentes thématiques qui auraient pu être développées et ainsi vous permettre de créer une série . Vraiment agréable je vous souhaite d'avoir le temps de continuer sur la même veine vous avez ( en mon épouse et moi) des lecteurs attentifs. Pascal "

Jeudi 25 juin 2015

Une sympathique critique de Gaylord Kemp, sur son blog "Du bruit dans les oreilles, de la poussière dans les yeux".

Lundi 22 juin 2015

Merci Odile pour ce message et on trouvera un moment pour la dédicace.

"Ça y est, je l'ai lu ! 4 jours, montre en main. Pour dire que je n'ai pas lâché ! Merci Denis pour ce roman qui nous montre une facette de ta personnalité que je ne connaissais pas. Et comme pour les cocktails, un premier appelle toujours un second, non ? Juste un petit manque à ce roman... Je n'ai pas de dédicace de l'auteur ! Odile"

Samedi 20 juin 2015

Un charmant message de ma copine de lycée

" Mon nouveau livre de chevet ... spécialement dédicacé par son auteur,Denis Albot qui signe là son tout premier Polar en Nord !!! Un de mes bons vieux copains d'un certain "petit lycée de la banlieue lilloise"... !!! Heureusement, nos retrouvailles à nous n'ont pas été houleuses... celles du "357 DANS LE SHAKER" risquent de l'être bien davantage... et me réservent sans nul doute quelques doux frissons !!! Valérie "

Dimanche 14 juin 2015

Un petit message reçu de ma première lectrice rencontrée au Furet de Lens. Un grand merci à Nadine. Pour répondre à sa question : la suite est achevée depuis plus d'un mois et est actuellement entre les mains du comité de lecture chez Ravet-Anceau...

" Ce dimanche, j'ai dévoré votre livre Mr Albot et je l'ai adoré !!!! J'espère qu'il y aura une suite ??? Nadine"

Samedi 13 juin 2015

L'épouse de mon filleul, qui précise d'autre part que mon livre n'est pas dans la lignée de 50 nuances de Grey ! Merci Cyrielle pour cette mise au point nécessaire.

"Terminé ! J'attends la suite avec impatience. Cyrielle"

Vendredi 12 juin 2015

Ma soeur, dont j'ai un peu coupé les propos que je garde pour moi...

"J'ai adoré ce livre qui se déguste, cocktail, d'humour, d'amour, d'imagination, de tendresse et de belle écriture... Bravo, bravo ! Vivement la suite ! Emmanuelle"

Dimanche 7 juin 2015

Toujours dans la catégorie "pas forcément objectifs"...

"J'ai dévoré ton livre en une après-midi.J'ai été accroché dès le début et et n'ai pu m'arrêter avant d'arriver à la fin ! Moi qui adore ce type de littérature, j'ai hâte de pouvoir lire la suite de cette belle oeuvre. Merci pour ce moment d'évasion de que tu m'as offert. A plus. Tony"

Lundi 1er juin 2015

Cette fois, c'est un lecteur... Mon papa ! Très objectif sur son manque d'objectivité. Précision quant aux autres livres cités dans son commentaire : Il s'agit de "La fille de papier" de G. Musso, "Pars vite et reviens tard" de F. Vargas et un épisode des aventures de Myron Bolitar (H. Coben)... Autant dire des petits jeunes qui débutent ! Je n'ai donc aucun mérite...

"Ça y est, j'ai lu ton oeuvre, presque d'une seule traite ... tellement j'ai été pris par l'intrigue. Par rapport aux trois livres que tu m'as prêtés, j'ai trouvé ton livre beaucoup plus facile à lire ... On ne perd pas le fil, ni les personnages, jamais je n'ai été largué comme sur les autres bouquins. SUIS-JE BON PUBLIC ??? On verra la réaction des "étrangers" ? En tous cas, moi j'ai été emballé. Paul"

Dimanche 31 mai 2015

Un premier retour de lectrice : Bon, c'est ma maman, mais j'ai dit que je ne censurais pas, alors...

"Je viens de terminer ma lecture. Félicitations ! Du suspens, des rebondissements inattendus. Cela m'a beaucoup plu. Monique"

Tag(s) : #Retours

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :